Revenir à la page de commande


Page couverture du livre : Jouer avec son perroquet, socialisation et apprentissage par le jeu

Jouer avec son perroquet/ socialisation et apprentissage par le jeu

Johanne Vaillancourt, 2010
536 pages
Langue: français
ISBN-13 978-2-923426-45-7

47.45 CHF

 

Le perroquet n’apprend rien sous la contrainte. C’est un concept qu’il ne comprend pas. La seule manière de le socialiser à la vie en notre compagnie en milieu dit "domestique" ou simplement de lui enseigner à faire quoi que ce soit consiste à capter son attention, stimuler son intérêt et présenter des séquences interactives de façon agréable tout en faisant en sorte qu’il ait envie de poursuivre. Plus simplement dit: jouer!

Jouer, c'est du sérieux! Les processus reliés à l'apprentissage et au jeu s'entremêlent les uns aux autres: le jeu comporte inévitablement des notions d'apprentissage et celui-ci inclut des éléments de jeu. Ainsi, lorsqu'il joue, le perroquet acquiert des connaissances en combinant des idées avec des expériences, et ces expériences font partie intégrante de ce qu'on appelle la socialisation.

Pour le socialiser, l’éduquer en quelque sorte (et ce, bien que ce dernier concept soit tronqué, car l’éducation comporte toujours une part de cœrcition, concept étranger à notre oiseau), il ne conviendra que de jouer avec lui; les séances de jeu offriront des opportunités d’apprentissage aux bons comportements en société. On pourra d’ailleurs par la suite créer soi-même d’autres jeux pour enseigner des comportements nouveaux à l’oiseau. Le jeu offre donc en plus du plaisir de l’interaction immédiate l’occasion d’orienter les agissements de l’oiseau.

L'auteure nous guide avec humour dans l'univers ludique du perroquet en nous proposant plus d'une centaine de jeux, tours et autres façons désopilantes de nous amuser avec lui. Elle pousse une réflexion qui réduit à néant beaucoup de mythes entourant ce formidable oiseau: comment apprend-il, qu'est-ce qui le motive, qu'est-ce qu'un bon jeu selon son degré de maturation, qu'est-ce qu'un bon copain de jeu humain en regard de ses attentes de perroquet, jusqu'où peut-on se permettre d'aller avec un tel animal? On y découvre avec plaisir que les petits perroquets, tels la perruche ondulée ou l'inséparable, excellent au jeu avec autant de brio que les "grands" et nous poursuivons ainsi de surprise en étonnement. On y apprend aussi à suivre notre oiseau dans ses inspirations "psittadiaires", comme l'auteure se plaît à les appeler, et à encourager ses dispositions créatives pour finalement nous faire sortir du carcan rigide de la "période d'entraînement" et maintenir ainsi, au fil des années, un niveau d'interaction riche et stimulant qui comblera les deux parties.

Une fois de plus, Johanne Vaillancourt accomplit le tour de force de la vulgarisation; une approche toute simple nous aidant à comprendre les mécanismes qui gouvernent le fonctionnement de notre perroquet et sa manière de percevoir son milieu. Elle nous amène ainsi à réaliser une socialisation ajustée, en tenant compte de sa nature, de ses besoins et… en jouant avec lui. Une aventure hors du commun!




 

 

Télécharger le premier chapitre>>

 

Extrait


 

Pourriez-vous parier votre chemise sur la motivation de Coco ?

    Selon le tempérament de l'oiseau et sa socialisation, vous essaierez de l'amener au jeu en utilisant ce que vous considérez être SA motivation dominante.
    Un perroquet mal socialisé ou désocialisé peut ne pas avoir envie d'interagir avec l'humain… Pour lui, le jeu en lui-même ne représentera pas tout de suite un plaisir. Il pourrait alors être motivé par l'attrait de l'avantage (gâterie); en ce cas, il devient déterminant de concevoir une idée aussi exacte que possible de ce qui stimule CE Coco. Il se demandera sûrement "que vais-je obtenir pour mon effort?" et vous devrez être en mesure d'évaluer la valeur de l'enjeu… selon son point de vue à lui.
    Pour obtenir la coopération de son oiseau, on doit lui fournir de bonnes raisons de vouloir jouer. Le critère principal du jeu est composé des mots "plaisir" et "intérêt". Si le jeu ne comporte pas ces deux aspects, votre perroquet vous opposera une fin de non-recevoir, préférant passer à une activité qui lui apportera un bénéfice plus concret.
    Votre manière de communiquer influencera en grande partie sa motivation. Ce ne sera pas tant ce que vous lui demanderez qui comptera, que la façon dont vous le ferez. Soyez pétulant et rythmé, créez une échelle de temps en cadence ou en chanson, improvisez un crescendo dans la prononciation de vos liens au fur et à mesure que l'oiseau se rapproche du but ou du comportement final désiré (voir p. 263). Votre perroquet sera alors accompagné et guidé par l'enthousiasme de votre voix et par la gradation de vos encouragements.
    De plus, comme nous l'avons vu, l'invitation au jeu devra être prévisible. Concevez un rituel propre à la période de jeu afin que Coco puisse anticiper joyeusement le temps qu'il passera en votre compagnie. Avisez-le toujours de vos intentions avant de commencer, par une phrase du style "Viens, on va jouer" ou, plus hollywoodien, "Show time!". Vous devez adopter le timbre de voix bon enfant et guilleret de celui qui s'en va faire la fête (les voix blanches n'ont pas la cote chez les psittacidés). N'oubliez pas qu'avant toute autre considération, vous planifiez de vous amuser avec votre oiseau: il doit le ressentir. Le perroquet, en bon baladin, partagera illico votre entrain à son tour et se délectera à l'avance du plaisir qu'il prendra à jouer avec vous.
    La période de jeu débute par un petit réchauffement, en lui faisant exécuter des jeux qu'il maîtrise déjà, qu'il mène à bien sans difficulté et dont la promesse de récompense lui est déjà familière. Chaque réussite (même toute petite) lui imprégnera le souvenir d'une conséquence agréable. Souvent, ce sera ce souvenir qui ressurgira et le motivera à l'apprentissage d'un nouveau jeu. Le succès apporte la confiance et la confiance apporte le succès. D'où l'importance, au tout début de ses apprentissages, de choisir des jeux facilement accessibles, en concordance avec son niveau de développement. L'oiseau sera motivé par ses réussites et filera avec dynamisme et assurance vers de nouveaux objectifs.

Abattez votre jeu !

    Retournons un peu en arrière. Lorsque vous avez fait le grand saut, soit l'adoption de votre perroquet, votre but n'était certainement pas d'en faire une star du tour ou du truc aviaire. Vous désiriez partager votre vie avec un animal exotique à souhait, d'une esthétique à couper le souffle et d'une sensibilité tout à fait adorable. Depuis, Chéri a su vous surprendre à maintes reprises, votre passion s'est amplifiée, vous vous êtes inscrit à un forum de discussion Internet, abonné à plusieurs périodiques, vous faites maintenant partie d'un club d'amateurs de perroquets et vous avez découvert que votre boule de plumes recelait des trésors jusqu'ici inconnus. Votre "psittacus familiaris" serait doté d'une intelligence peu commune et vous avez eu le loisir de visionner sur la Toile plusieurs vidéos mettant en vedette des perroks aux talents phénoménaux.
    Alors, maintenant qu'on a parlé des motivations de Coco, si on regardait d'un peu plus près les vôtres propres. À quoi pensiez-vous (honnêtement - entre vous et vous) en vous procurant ce livre ?





Revenir à la page de commande