39. De la zoothérapie avec un perroquet? Pourquoi pas! (1ère partie)

 Bien oui, après tout, le perroquet n’est pas plus bête qu’un chien ou un chat et sait aussi se montrer conciliant envers certaines personnes et même apporter une aide précieuse dans le cadre d’une réhabilitation, que celle-ci soit cognitive ou manuelle.

Cependant, ce ne sont pas toutes les espèces de perroquets qui voudront jouer à l’auxiliaire thérapeutique, pas tous les tempéraments non plus s’y prêteront et pas non plus à n’importe quel âge. Un perroquet qui atteint sa période de puberté peut se révéler extrêmement contrariant et peu enclin à participer à une activité de zoothérapie. Puis, il y a ce moment de l’année où Coco n’a pas du tout envie de coopérer; ses hormones s’activent et à ce moment, il ne pense plus du tout à collaborer, il n’a qu’une seule fixation… le sexe!

Donc, avec cet oiseau ce n’est pas n’importe comment, pas n’importe quand, pas n’importe où et pas avec n’importe qui… qu’on se le dise!

Sinon, le perroquet peut se montrer des plus utiles dans le cadre d’une thérapie assistée par l’animal tant qu’on sait respecter la nature de cet animal hors du commun.

S'il vous plait Connexion - Login Pour voir ce contenu. (Pas encore membre ? Adhérez maintenant !)
La partie Commentaires est protégée