49. Nouveau conjoint, ne faites pas payer Coco!

* Dans ce document, le genre féminin est utilisé comme générique dans le seul but de ne pas alourdir le texte.

La semaine dernière, en rédigeant mon billet sur le décès ou la séparation d’avec son perroquet, j’ai passé rapidement sur la raison d’une séparation pour cause de « nouveau conjoint ». Je n’ai pas élaboré sur le sujet parce que je me suis dit que ce thème valait bien un billet complet. En effet c’était une des raisons majeures d’abandon au refuge que j’opérais.

L’arrivée d’une personne inconnue au sein de la famille ne laisse jamais Coco indifférent. Soit il prend le nouveau conjoint comme étant un super ajout dans son groupe social, soit, trop souvent, comme une ingérence très malvenue qui vient perturber l’harmonie tranquille qui s’était installée au fil du temps entre madame et lui.

Bon, d’accord. Coco n’aime pas le nouveau conjoint de madame, mais…

  • Est-ce permanent? Pas nécessairement.
  • Est-ce irréversible? NON!
  • Est-ce que l’oiseau a le droit de changer d’idée sur ce nouveau conjoint? OUI, tout à fait (il n’y a que les fous qui ne changent pas d’idée).
  • Est-ce que Coco peut en arriver à apprécier le nouveau conjoint? Assurément!

Mais, parce qu’il y a toujours un mais, le nouveau conjoint, s’il n’est pas accepté d’emblée, aura probablement à jouer de séduction avec Coco qui ne voit pas d’un bon œil cette troisième roue qui vient s’ajouter à son carrosse.

Est-ce que madame devrait céder à la demande du nouveau conjoint de se défaire de Coco parce qu’il n’y a pas d’atomes crochus entre les deux au premier regard? NON, SURTOUT PAS!

Dans les raisons d’abandonner son perroquet à mon refuge, j’ai vu beaucoup de gens (des femmes surtout) qui sous l’emprise d’une personne (abjecte) se voyaient dans l’obligation de reloger leur compagnon à plumes. Vous savez, ces types qui disent vous aimer, mais qui vous placent devant cet ultimatum terrible « c’est ton perroquet ou moi, à toi de choisir! »

Bon, en ce qui me concerne, le choix ne serait pas difficile du tout… Bye bye monsieur! Malheureusement, ce n’est pas le cas pour toutes les femmes ou hommes qui pensent avoir (enfin) trouvé l’amour de leur vie. Pour moi, si c’est ça l’amour, je préfère passer mon tour!

Par malheur, c’était l’une des principales causes d’abandon alors que j’opérais mon refuge et je sais que ce l’est encore aujourd’hui. Coco n’aime pas le nouveau conjoint, on ne prend aucune action pour modifier la situation, on exige plutôt le départ de l’oiseau et on se fout royalement de briser le cœur de la personne qu’on dit aimer et on se soucie encore moins de ce qu’il adviendra de Coco.

Ça… ça, c’est du pipi de chat! Il y a deux deuils ici: la personne qui doit se séparer de son oiseau et Coco qui devra supporter la perte de son humaine chouchou alors qu’il est relocalisé dans une autre famille. Ce perroquet aura du mal à s’en remettre, croyez-moi. Tout ce malheur causé par un égoïste exécrable.

Ce conjoint(e) en vaut-il vraiment la peine?

S’il réclame un tel sacrifice de votre part maintenant, que croyez-vous qu’il exigera de vous par la suite?

Alors voilà, dans ce billet, j’ai envie de parler à cœur ouvert avec vous, madame, monsieur, qui êtes aux prises avec un(e) égocentrique qui ne voit pas plus loin que le bout du nez de sa petite personne… Coco ou lui (elle). Et si on tranchait?

S'il vous plait Connexion - Login Pour voir ce contenu. (Pas encore membre ? Adhérez maintenant !)
La partie Commentaires est protégée